Panneaux solaires thermiques : comment ça marche ?

Panneaux solaires thermiques

Publié le : 12 février 20234 mins de lecture

Avec la politique de transition énergétique, de nombreux ménages sont à la recherche de la meilleure alternative aux énergies fossiles. L’utilisation de panneaux solaires thermiques est une solution assez efficace. Ils permettent de produire de l’énergie solaire thermique pour différents usages. De nombreux foyers sont de plus en plus équipés de ces panneaux solaires pour produire de l’eau chaude. Il est donc important de connaître le fonctionnement de ces panneaux solaires thermiques.

Le principe de fonctionnement des panneaux solaires thermiques !

Beaucoup de personnes confondent souvent ce type d’installation avec un panneau photovoltaïque. Ce dernier est plus connu pour produire de l’électricité  à partir de l’énergie solaire. Ce n’est pas le cas des panneaux solaires thermiques. En effet, il s’agit d’une installation qui peut produire de l’eau chaude. Celle-ci peut être employée pour votre réseau sanitaire ou pour votre chauffage. Les panneaux solaires thermiques disposent de capteurs thermiques. Leur rôle est d’utiliser les rayons solaires pour créer de la chaleur. Cette chaleur peut servir à chauffer un fluide caloporteur. Pour ce type d’installation, ce fluide est placé sous les panneaux et est ensuite dirigé vers un ballon de stockage. C’est un dispositif considéré comme un chauffe-eau solaire. Ce système vous permet de chauffer vos réseaux sanitaires. Vous pouvez alors avoir de l’eau chaude dans vos éviers, dans vos douches et bien d’autres. Dans certains cas, il existe aussi des installations combinées. Le fluide peut également être utilisé pour alimenter vos systèmes de chauffage ou pour la climatisation solaire. Ensuite, il termine son cycle en retournant vers les panneaux solaires. Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer sur lepanneausolaire.net.

Quels sont les différents types de capteurs ?

Les capteurs solaires jouent un rôle important dans la transformation de l’énergie solaire en chaleur. C’est pourquoi il est important de choisir le type de capteur qui convient le mieux à votre type d’installation. Vous avez les capteurs plats vitrés qui sont les plus utilisés dans de nombreuses maisons. Ces types de capteurs solaires peuvent à la fois absorber le rayonnement solaire et créer un effet de serre. Cela permet d’augmenter la chaleur obtenue. Vous avez aussi les capteurs tubulaires sous vide. La particularité de ce type d’installation est la présence de tubes en verre. Ils permettent de stocker l’énergie solaire à travers une plaque métallique noire. De plus, les tubes ont un rendement assez élevé, car ils sont placés sous vide. En général, ces capteurs sont mis en œuvre dans des conditions climatiques difficiles. Il existe également des capteurs plans non vitrés. Ils sont le plus souvent installés dans les systèmes de chauffage des piscines. Cependant, l’absence de verre les rend vulnérables aux chocs et aux intempéries. On trouve en outre des capteurs monoblocs. Ils sont surtout connus pour leur ballon de stockage placé à proximité des panneaux solaires.

Comment obtenir un rendement maximal ?

Pour un panneau solaire thermique, la question du rendement doit être prise au sérieux. En effet, ce type d’installation peut être coûteux selon les cas. Vous devez trouver un moyen de rentabiliser au maximum votre investissement, que ce soit à court ou à long terme. Surtout, c’est un choix qui s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique. Néanmoins, pour qu’elle soit rentable, votre installation doit avoir un rendement maximal. Dans ce cas, vous devrez tenir compte de certains critères d’efficacité importants. Avant toute chose, vous devez déterminer le nombre de panneaux dont vous avez besoin pour votre installation. Cela dépend en grande partie du volume du réservoir de stockage. Plus le réservoir de stockage est grand, plus vous avez besoin de panneaux. Il est également important de tenir compte de l’orientation de vos panneaux solaires. L’objectif est d’augmenter la quantité de rayonnement solaire absorbée par votre système.

Plan du site