Les prébiotiques et les probiotiques : nos alliés pour avoir un ventre en bonne santé

probiotiques

Publié le : 30 janvier 20236 mins de lecture

Pour la protection du système digestif, les prébiotiques et probiotiques travaillent en symbiose avec la flore intestinale. Ils sont totalement complémentaires même si leur action et leur nature sont très différentes. Découvrez comment ils peuvent être des alliés pour un estomac en bonne santé.

Le microbiote : un allié pour la santé du ventre !

Tout d’abord, la flore intestinale est formée par un groupe de micro-organismes appelés microbiote. En d’autres termes, les intestins humains sont peuplés de milliards de virus, champignons, parasites et bactéries. De plus, ce microbiote se retrouve dans toutes les muqueuses qui composent le corps. Parmi les composants de la flore intestinale, les prébiotiques et probiotiques sont très bénéfiques pour l’organisme lorsque leur présence reste équilibrée. Comme une empreinte digitale, ces micro-organismes sont pour la plupart spécifiques à chaque personne. Certaines souches peuvent être les mêmes, mais la majorité qui compose la flore intestinale varie d’un individu à l’autre, tant en termes d’espèces que de proportions. Pour que votre microbiote soit unique, votre environnement et votre alimentation vont jouer un rôle important. Ainsi, les micro-organismes ainsi que les prébiotiques et probiotiques  seront indispensables à la flore intestinale pour servir de barrière. Leur rôle principal est d’inhiber la prolifération des bactéries pathogènes qui peuvent provoquer des symptômes ou des maladies. Pour ce faire, le microbiote va entrer en compétition avec les pathogènes dans la consommation de substrats nutritifs.

Les probiotiques !

Que ce soit sur les muqueuses, dans le système digestif, sur la peau ou dans la flore bactérienne, le corps est l’hôte de nombreux micro-organismes tels que les probiotiques. Ils font partie du microbiote. Aussi appelés ferments lactiques, ils ont un réel effet bénéfique sur la santé humaine lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante. En effet, ils assurent une bonne digestion en agissant sur le microbiote et en rééquilibrant la flore intestinale. Outre la digestion, les probiotiques présentent aussi d’autres avantages. En effet, ils peuvent avoir un effet sur la stimulation du système immunitaire en intervenant directement sur le microbiote intestinal et grâce à certains coproduits qu’ils produisent dans le système digestif. Après une gastro-entérite ou une antibiothérapie, certains probiotiques peuvent agir sur les diarrhées qui surviennent. De plus, leur rôle positif sur la colite ulcéreuse a également été démontré. Ils sont principalement composés de bactéries comme Bifidobacterium et Lactobacillus, de quelques levures comme Saccharomyces cerevisiae et de quelques espèces de Bacillus. Néanmoins, l’efficacité des probiotiques est conditionnée par le vecteur d’administration, la souche administrée et sa quantité.

Les prébiotiques !

Dérivés des glucides alimentaires, les prébiotiques sont des fibres non digestibles. Ainsi, ils permettent la création d’un environnement idéal pour la prolifération des bonnes bactéries lorsqu’elles se trouvent dans l’organisme. De plus, ils agissent sur le côlon en stimulant l’activité de certains micro-organismes du transit intestinal. Les prébiotiques ne sont donc pas des micro-organismes vivants et peuvent être trouvés dans l’alimentation. Vous pouvez trouver des prébiotiques dans de nombreux légumes tels que les haricots noirs et rouges, les pois chiches et les lentilles ainsi que dans les fruits tels que les pommes, les baies, les bananes, les ananas, etc. et forment ce que l’on appelle des fructo-oligosaccharides (FOS). Dans les produits laitiers fermentés comme le yaourt, on trouve aussi des prébiotiques appelés galacto-oligosaccharides (GOS). L’inuline, extraite de la racine de chicorée, est un autre prébiotique largement utilisé pour accompagner les probiotiques. Mais les aliments peuvent être enrichis artificiellement de cette substance. Par ailleurs, il existe également des prébiotiques sous forme de compléments alimentaires. La combinaison de prébiotiques et de probiotiques est appelée symbiotique.

Les bienfaits des prébiotiques et des probiotiques !

Les prébiotiques et les probiotiques sont pris en même temps pour servir de complément alimentaire. En effet, l’apport des probiotiques permet un renforcement et une protection de la flore intestinale. Cet apport est nécessaire pour avoir un confort digestif durable grâce à l’équilibre du microbiote établi par ces bonnes bactéries. Elles sont très importantes pour assurer une bonne digestion. Mais pour entretenir ces micro-organismes essentiels, rien de tel que de leur apporter des prébiotiques. Ces prébiotiques peuvent en effet favoriser leurs activités et leur croissance. En d’autres termes, les prébiotiques servent de nourriture aux probiotiques et aux micro-organismes de la flore intestinale. C’est la raison pour laquelle les prébiotiques et les probiotiques sont souvent mélangés. Les prébiotiques contribuent au bon développement de la flore intestinale et les probiotiques la renforcent. Les prendre en même temps assure donc la santé de l’estomac et de l’ensemble de l’organisme. Il peut être contraignant de les consommer régulièrement au quotidien. Cependant, des formules sous forme de compléments alimentaires peuvent faciliter leur prise. Concernant la manière de les consommer, il est conseillé de les prendre sous des formes séparées. En effet, une dégradation des probiotiques peut être initiée par l’humidité des fibres prébiotiques sous des formes mixtes comme dans une même gélule. De plus, prendre deux gélules de formules séparées permet d’avoir une quantité plus riche de molécules et de bactéries. 

Plan du site