Les démarches pour la pose de panneaux solaires sur toiture

panneaux solaires

Publié le : 30 mars 20238 mins de lecture

L’installation d’une toiture photovoltaique est totalement un investissement intéressant, mais c’est également un projet qui nécessite une préparation adéquate pour s’assurer que la solution la plus adaptée soit sélectionnée pour la maison et ses occupants. Mais quelles sont exactement les étapes à suivre pour installer des panneaux solaires ?

L’installation de panneaux solaires nécessite quelques formalités administratives

Selon le type de maison, le type d’installation et la zone géographique, les exigences présentées et les documents à remplir varient. Avant de pouvoir installer un panneau solaire sur toiture, la première étape est de comprendre l’autorisation de la ville où se situe le logement. Pour les documents d’urbanisme, certaines villes et villages veillent à préserver leur intégrité architecturale et peuvent imposer des restrictions aux habitants (couleurs autorisées des façades et des volets, forme et taille des ouvertures, forme des toits et matériaux utilisés, etc.). En effet, les panneaux solaires sur toiture appartiennent à ces règles d’urbanisme à respecter. Toutes les obligations sont réunies dans le document d’urbanisme unique, généralement un plan local d’urbanisme (PLU) et dans certains cas un plan d’occupation des sols (POS). Des exemplaires des documents d’urbanisme peuvent être obtenus auprès de la mairie et sont parfois disponibles en ligne sur un site internet de la mairie. Si la commune n’a pas de PLU ou d’autre document d’urbanisme, ou ne mentionne pas de panneaux solaires, chaque habitant est alors libre d’installer des modules qu’il souhaite. Et si le PLU dicte ce qui est autorisé ou ce qui n’est pas autorisé, les résidents n’ont d’autre choix que de toujours respecter ces normes. En outre, en plus des règles décrites dans les règlements municipaux et les documents d’urbanisme, il est essentiel de vérifier si le logis concerné par l’installation solaire est situé dans une zone protégée.

Formalités pour une nouvelle maison

Une fois que tous les critères à remplir sont clairs et que le particulier est certain que son projet de construction de maison neuve répond à ces critères, il est temps de déposer votre demande d’urbanisation. S’il s’agit d’un bâtiment (et non d’une rénovation), un permis de construire doit être demandé. Cette demande s’effectue au moyen du formulaire CERFA, document technique qui doit absolument être rempli avec la plus grande précision. L’élément d’installation de panneau solaire sur toit doit apparaître dans cette demande, aucune demande supplémentaire liée aux installations photovoltaïques n’est requise. Pour les consommateurs qui auparavant n’ont jamais franchi cette étape de faire des demandes de permis de construire, un service d’aide en ligne est disponible sur une page de téléchargement du dossier. Un service public appelé FAIRE a été aussi mis en place pour accompagner les particuliers gratuitement dans les différents travaux de rénovation énergétique. Après avoir soumis une demande, la mairie a généralement deux mois pour publier sa décision (jusqu’à huit mois dans certaines aires protégées). Une fois autorisé, le demandeur obtient son permis de construire puis il doit l’afficher pendant toute la durée des travaux. Les permis de construire sont également indispensables pour les installations photovoltaïques : au sol, entre trois et deux cent cinquante kilowatts crête si le logement est en zone protégée. Au sol, puissance supérieure à deux cent cinquante kilowatts crête, même en dehors des zones protégées. Sur une pergola ou un carport d’une surface au sol de plus de 20 mètres carrés. En ce qui concerne les demandes de licences pour les installations solaires au sol, le délai pour obtenir l’autorisation est de 3 mois au lieu de 2.

Et pour une maison ancienne : quelles démarches suivre ?

Pour installer des panneaux solaires sur la maison déjà construite, vous n’avez pas besoin d’avoir un permis de construire, il vous suffit de faire une déclaration de travaux préalable (DP), un autre type de permis d’urbanisme. Si la mairie accepte la modification proposée, elle adressera au demandeur une attestation de non-objection. Le formulaire à remplir dépend surtout du lieu d’installation des modules (la toiture, la pergola < 20 min 2 s, façade), le tout se trouvant sur la page travaux de prédéclaration du site du service public. Une DP ou déclaration préalable de travaux, comme une demande de permis de construire, possède un service d’aide en ligne qui permet aux particuliers d’identifier les informations. Ces derniers doivent figurer sur le formulaire et il faut trouver les documents qui doivent être absolument joints au dossier. Afin d’accéder à ce service, rendez-vous sur la page CERFA du DP sur un site du service public. Le Conseil dispose d’un mois après réception des documents pour vérifier la réclamation précédente. Le demandeur recevra alors un permis d’urbanisme qu’il devra présenter tout au long de son emploi si tout est en ordre. Autorisation par défaut en l’absence de réponse de la Mairie dans un délai d’un mois à compter de la demande. Cependant, par précaution, il est préférable de demander également à la mairie un avis de non-objection. Le seul cas où un permis de construire ou DP n’est pas requis pour l’installation de panneaux solaires est l’installation de modules au sol d’une puissance totale inférieure ou égale à trois kWc et d’une hauteur inférieure à 1,8 m.

Une assistance professionnelle pour les procédures administratives

En général, toutes ces formalités peuvent être pénibles et longues pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de s’en occuper. Il est vraiment possible de les confier à un professionnel du bâtiment (architecte ou maître d’œuvre) pour obtenir un permis de construire, ou encore à l’installateur d’un panneau solaire maison pour une déclaration préalable. À noter cependant que cette prestation sera bien facturée et donc augmentera le budget. Envisagez aussi de demander à vous raccorder au réseau d’électricité dès que vous disposez d’un permis de construire. Pour les maisons plus anciennes déjà raccordées à l’électricité, cela ne s’applique qu’aux projets entièrement revendus ou auto-occupés et injectés avec un surplus. En effet, afin d’être autorisé à injecter de l’électricité dans le réseau, un raccordement particulier (raccordement producteur) doit être établi. Pour les maisons neuves, le bâtiment doit être raccordé pour utiliser l’électricité du réseau. Pour les ménages qui souhaitent également revendre au moins une partie de leur production d’électricité, il est conseillé de se connecter à la fois en tant que consommateur et en tant que producteur. Car cela permet d’économiser de l’argent et de gagner suffisamment de temps sur la préparation des démarches administratives. Dès l’obtention du permis d’urbanisme, il est fortement recommandé de demander le raccordement, plutôt que d’attendre la fin des travaux, puisque les délais peuvent être importants.

Plan du site