Comment choisir la bonne carabine à plomb ?

Carabine à plomb

Publié le : 01 novembre 20215 mins de lecture

Certaines carabines à plomb servent pour les compétitions et les entraînements. D’autres sont conçus pour la chasse. Quelles versions opter si l’on est débutant, niveau intermédiaire ou expert en la matière ? Pour cela, il convient de faire le point sur la puissance de tir, le mode de propulsion et le calibre. Dans cet article vous verrez les types d’armes à feu et leurs avantages à chacune.

Choisissez en fonction de la puissance (portée)

Le premier critère de choix pour une carabine à plomb est la puissance. Chaque version affiche une distance de tir exprimé en joules. Un modèle inférieur à 10 joules à une portée d’environ 20 m. Il s’agit d’exemplaire pour enfant compatible à un gros débutant. C’est le genre d’accessoire qui accompagne votre bambin au stand de tir ou dans le jardin. Pourtant, bien qu’on parle ici d’une arme pour mineur, les risques de blessures sont réels, voire même mortels. Évitez donc à tout prix de fusiller quelqu’un ou de se faire tirer par cette machine. 

Une carabine estimée à 20 joules est en revanche réservée aux adultes. Il faudra être majeur avant de s’en procurer légalement. Celle-ci affiche une portée de près de 35 m donc, largement supérieurs à celle d’une version pour enfant. Vous pouvez vous initier au tir avec cette arme ou bien d’affiner votre précision. Pour voir plus clair sur le sujet, consultez ce site.

La dernière catégorie concerne les modèles pour la chasse. Du matériel pour professionnel certainement ! Cette fois-ci, la puissance de feu dépasse de loin les 20, 30, 60 joules et qu’en est-il d’une carabine à plomb 500 joules ? Bref, vous aurez besoin d’une autorisation spéciale afin de pouvoir s’en servir.

À parcourir aussi : Comment bien choisir son arme de défense ?

Reconnaissez le mode de fonctionnement (propulsion)

Il existe ainsi 3 types de carabines. Le mode de fonctionnement différencie une version d’une autre.

On retrouve à la première position, la carabine à air comprimé. C’est une version assez classique qui abonde sur le marché. En effet, elle se démarque de ses homologues par sa robustesse, sa performance et sa popularité. Son principe de marche reste simple, un piston pousse l’air dans le cylindre pour générer la pression et faire feu. On regrette toutefois, le bruit assez tapageant à chaque coup. L’absence de cartouche le rend assez difficile à charger.          

À la deuxième position, on a la carabine à air pré-comprimé (PCP). Plus innovante que la précédente exemplaire, cette nouveauté est dotée d’une très grande puissance et finesse. Avec une arme à plus de 100 joules, vous allez pouvoir viser avec une précision chirurgicale même pour des cibles éloignées à plus de 50 m. De plus, une version PCP s’avère super pratique, car elle est facile à recharger, plus stable et sonne moins fort.  

La troisième variante s’appelle, la carabine à CO2. Cette dernière utilise une cartouche remplie ultérieurement de CO2 pour fonctionner. Portée et justesse en sont ses points forts. Par contre, de manière générale, elle reste la moins puissante de toutes. 

Quel calibre ? 4.5 mm ? ou 5.5 mm ?

Quand on évoque le mot calibre, on parle de la taille des balles. On distingue deux types de calibre sur le marché le « 4.5 mm » et le « 5.5 mm ». Les carabines de calibre 4.5 mm sont les plus connues de toutes. Leurs munitions font près d’un demi-gramme seulement pour garantir une bonne vitesse de déplacement. La précision du tir est parfaite à une distance de 50 m.

Par contre, les calibres 5.5 mm sont sollicités si la puissance de l’arme atteint les 30 joules. En fait, le poids et la dimension assez élevée du projectile requièrent beaucoup plus d’énergie pour être projetés. Le vent aura une impacte faible sur la trajectoire de la balle. Les chasseurs optent souvent pour le calibre 5.5 mm, raison de finesse et de portée.      

Plan du site