Les courses en vacances facilitées avec le service drive

Les courses en vacances

Initialement apparu aux États-Unis il y a quelques décennies, le service drive (provenant de l’anglais Drive Through) permet au client de se faire livrer ses produits sans quitter sa voiture. Aujourd’hui, ce service s’est sophistiqué et vous avez désormais la possibilité de faire votre course sur internet depuis votre ordinateur ou votre Smartphone et récupérer la commande à un point convenu. En France, un nombre croissant de citoyens adoptent le service et leurs avis sont positifs en la matière. Pour vos courses en vacances, c’est sans doute une bonne alternative pour gagner en temps mais aussi en efficacité.

Comprendre le drive

Le drive sous sa forme actuelle, a vu le jour en 2004 avec Chrono Drive, selon certains, et, selon d’autres, en 1997 avec Drive marché. Dans tous les cas, le service est tout simplement disponible pour les consommateurs qui doivent s’être préalablement fait enregistrer sur une plateforme internet y dédiée. Il peut par exemple s’agir d’un supermarché en ligne. Le principe de fonctionnement est assez simple. Vous faites votre commande à partir du web et vous allez la récupérer sur un site d’une grande surface de distribution. En ce qui concerne le paiement, il se fait soit de façon électronique soit au point de livraison. Vous recevez alors un numéro de commande que vous imprimez (si vous faites un paiement électronique). Ce numéro doit être présenté pour récupérer la commande. Le cas échéant, on pourrait exiger que vous présentiez votre pièce d’identité. Le drive est un moyen assez singulier de faire les courses sur internet, qui connait une croissance rapide. Ce nouveau moteur de distribution alimentaire vous permet, une fois sur le site convenu, de vous faire charger directement votre coli dans le coffre de votre véhicule. Le drive est par ailleurs disponible pour une catégorie de produits. En effet, ce sont les produits les plus utilisés (environ 13000 références) que vous pouvez acheter en utilisant ce service. Plus précisément, il s’agit des produits tels que les farines, les sucres, le lait, les produits d’entretien et autres. Rendez-vous sur ce site pour plus d’informations.

Les consommateurs français apprécient de plus en plus le service

Chaque année, le nombre de Français qui utilisent le drive pour faire leurs courses ne cesse d’augmenter. La clientèle est beaucoup plus féminine et on compte également beaucoup de jeunes. Toutefois, la tendance est en train de changer puisqu’on compte de plus en plus de clients âgés entre 40 et 50 ans. Certes, ce sont les cadres et les employés qui utilisent le plus ce service. Mais si vous devez faire vos courses en vacances, c’est sans doute le moyen le plus simple. En effet, pour profiter pleinement de votre période de détente, il ne faut pas perdre du temps. Le drive vous permet ainsi d’économiser largement votre temps et de bénéficier également d’une grande efficacité de livraison. Le service a de multiples avantages que les consommateurs aiment bien confirmer. En effet, ils affirment qu’il est assez simple et très pratique d’autant qu’une grande variété de produits est disponible. Vous pouvez faire vos courses depuis votre domicile et gagner ainsi en temps mais aussi en efficacité puisque la commande est déjà prête avant votre arrivée. Par ailleurs, il faut préciser que ce système permet d’économiser de l’argent puisque vous achetez précisément ce dont vous avez besoin et n’êtes pas enclin à faire des dépenses excédentaires (comme quand on se rend au supermarché).

Une nouvelle dimension de l’e-commerce

Les distributeurs sont longtemps restés à la traîne dans le domaine de l’e-commerce. Mais désormais, ils reprennent du terrain en mettant un accent sur le drive plutôt que sur la livraison à domicile. Les achats de produits de grande distribution et des produits frais en libre-service via les courses en ligne s’évaluent désormais aux milliards d’euros par an. Les plus grandes surfaces de distribution ont ainsi vu leurs chiffres d’affaires grimper grâce à ce nouveau service qui se présente alors comme leur nouveau moteur de croissance. Le drive prend de plus en plus le pas sur la livraison à domicile qui ne représente désormais que moins de 9% des ventes en ligne. Le développement du drive est d’ailleurs spectaculaire en France. Aujourd’hui, près de 10% de toute la consommation alimentaire en France est générée par le drive. En ce qui concerne les points de livraison, il y en a de trois types : le drive solo, le drive accolé et le drive picking magasin.

Est-ce une bonne affaire pour les distributeurs ?

Malgré que le drive se présente comme un nouveau moteur de croissance des enseignes, on se demande s’il est d’autant rentable pour eux. Selon certains gestionnaires des grands magasins, il s’agit d’un modèle économique plutôt exigeant. En effet, il demande plus d’effort aux distributeurs qui sont obligés par exemple de préparer les commandes pour les clients et de les ranger ensuite dans les coffres. En outre, pour les distributeurs, il s’agit d’inciter les consommateurs à faire le plus d’achats possibles. En faisant vos courses dans les magasins plutôt que les courses en ligne, vous remarquerez sans doute que vous débordez souvent de votre liste et opérez des achats imprévus ; ce qui avantage les enseignes. Toutefois, avec le drive, vous n’êtes pas soumis à ce genre de tentation ; ce qui va à l’encontre du profit des distributeurs. Dans cette optique, ces derniers ne sont pas totalement convaincus du caractère avantageux du service drive. Toutefois, ils mettent en place des stratégies pour profiter au mieux de la chose. En sus, les services drive seront désormais soumis aux règles communes de l’urbanisme commercial et sont donc légiférés. Pour créer un projet drive, il faudra à l’avenir obtenir l’approbation de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) plutôt qu’un simple permis de construire.