Comment obtenir un logement gratuit en échange de services à la personne

logement gratuit en échange de services

Dans la vie, il y a certains jours où tout va mal. Cela peut résulter de la perte d’un proche, d’une maladie grave en phase terminale, d’un mariage ou d’une relation complètement échoué(e), ou encore d’autres problèmes majeurs. Mais pour certaines personnes, cela peut impliquer d’être à la rue, complètement fauché et sans rien, avec aucune idée d’où on peut aller se réfugier. Dans d’autres cas encore, par exemple dans le cas des orphelins ou d’autres personnes qui n’ont nulle part où aller, il est très difficile de se trouver un travail digne de ce nom ainsi qu’un logement fixe. Alors, ces gens vivent dans la rue et trouvent de quoi se nourrir à jour le jour, sans aucune garantie ni aucun espoir d’une meilleure condition de vie. Fort heureusement, aujourd’hui, il y a un système instauré que l’on appelle le « logement contre service ». En ce qui concerne ce système, des questions assez intéressantes se posent. En quoi consiste le système en question ? Quels genres de services peut-on effectuer contre un logement gratuit ? Quelles sont les différentes règles qui la régissent ? Et qui peut en bénéficier ?

Qu’est-ce que le logement contre services ?

Pour faire simple, le « logement contre services » est une forme de location immobilière, de chambre, de studio ou d’appartement. Le système c’est qu’une personne loue la chambre, le studio ou encore l’appartement à titre gratuit, c’est-à dire que le locataire n’a pas à payer un loyer régulier, mais en contrepartie du logement dont il bénéficie, il rend des services au propriétaire. Donc en quelque sorte, il obtient un refuge en échange de services. C’est carrément futé ! Et en plus, les services requis ne sont pas vraiment très compliqués à faire car il s’agit de petits boulots que les gens effectuent souvent afin de gagner un surplus d’argent. Il s’agit en fait de services reliés à l’aide à la personne. Il y a, par exemple, le ménage repassage, le couchsurfing, l’aide des personnes âgées, la garde d’enfants, la garde d’enfants à domicile ou le babysitting. Rien de très compliqué ! Il suffit d’un peu de volonté et à soi le logement gratuit ! De plus, les services en échange de l’hébergement gratuit varient selon les propriétaires, donc on peut choisir les contrats qui conviennent le mieux à ses compétences et à ses disponibilités.

Conditions

Comme toute autre forme de location et également toute autre forme de travail, l’essentiel pour une bonne relation entre locataire et propriétaire, patron et salarié, il est primordial d’établir un contrat en bonne et due forme. Mais une question se soulève : quel genre de contrat faut-il établir : un contrat de location ou un contrat de travail ? Car, il s’agit à la fois de location et de travail. Afin de choisir l’un ou l’autre, il est essentiel d’évaluer à la fois le montant du loyer si la location était classique et aussi la valeur du salaire contre les services rendus s’il s’agissait d’un travail classique. En comparant ces deux valeurs, on trouvera le type de contrat à établir. Donc, si le montant du loyer est inférieur à la valeur des services rendus, il est préférable d’établir un contrat de travail. Et si le montant du loyer est supérieur ou égal à la valeur des services rendus, il est recommandé de dresser un contrat de location. Le premier cas est assez fréquent chez ^plusieurs famille dans les pays développés. Il peut s’agir d’emploi « au pair », c’est-à dire qu’une personne est logée par une famille en contrepartie d’être la nounou des enfants dans la famille. Rédiger un accord est aussi indispensable. Cet accord contiendrait toutes les conditions relatives au contrat. Mais encore, des organismes prenant en charge ce genre de contrat sont à la disposition de tous pour épauler dans toutes les étapes à suivre pour un logement contre services.

Accord

Le locataire et le propriétaire doivent se mettre d’accord sur des points importants avant de conclure le contrat, et ils doivent impérativement mettre cet accord en écrit. Quels sont ces points à considérer ? Il s’agit, par exemple, du début et de la fin du contrat, de la nature des différents services à échanger contre un logement ou une chambre meublée, du volume horaire concernant les services, de la localisation exacte de la chambre, du studio ou de l’appartement à louer, des règles diverses concernant la vie commune ainsi que les éventuelles réparations de l’endroit à louer. Louer une chambre devient chose très facile ! Et en plus, le propriétaire est tenu de mettre à disposition du locataire un endroit décent, salubre, assez spacieux, et avec le minimum de confort.

Qui peut en bénéficier ?

Ce qui est très fréquent, c’est le logement étudiant. En effet, des étudiants étrangers viennent souvent dans les pays possédant de grandes universités afin de poursuivre leurs études. Comme il est difficile pour eux de payer à la fois les frais de scolarité et les loyers, le logement contre services est l’idéal pour eux. Ainsi, pendant les heures creuses, ils peuvent effectuer les services au propriétaire en échange du logement gratuit. C’est top comme solution ! Mais d’autres personnes peuvent également en bénéficier. Il suffit qu’ils remplissent les critères requis par le propriétaire et le tour est joué.